Bell & Ross

Depuis que les concepteurs Suisses Bruno Belamich et Carlos A.Rosillo ont uni leurs forces en 1992, Bell & Ross a opéré sous une simple maxime: «function shapes form». La seule ambition de l’entreprise était de créer des montres adaptées aux conditions extrêmes de l’utilisation professionnelle, tout en acceptant la grande tradition de l’horlogerie suisse.

Depuis son siège social à La Chaux-de-Fonds, en Suisse, Bell & Ross maintient ses principes, faisant de la marque un choix privilégié pour les astronautes, les pilotes, les plongeurs et les experts en matière d’élimination des bombes dans le monde entier.

En 1994, Bell & Ross a réédité le fameux Space 1, le premier chronomètre automatique à être porté dans l’espace en mission. Deux ans plus tard, les Services de sécurité français ont commandé le type d’élimination de la bombe Bell & Ross, qui comportait un boîtier antimagnétique, ainsi que la fiabilité et la précision requises pour une profession aussi dangereuse. Et en 1997, le Challenger Hydro de Bell & Ross est devenu une référence pour les plongeurs en haute mer, gagnant le record de résistance à l’eau dans le Guinness Book of Records pour fonctionner à un incroyable 11 000 mètres sous le niveau de la mer.

Bien que ces montres aient été créées pour les besoins des professions extrêmes, leur technologie et leur design ont fortement influencé la gamme actuelle de Bell & Ross – disponible pour les passionnés de montres qui ne se déplacent pas forcément dans l’espace ou dans un abîme océanique! Il existe actuellement trois collections: Aviation, Marine et Vintage. Bien que chacune soit adaptée à des fonctions et à des besoins spécifiques, ils partagent tous trois des traits communs: résistance à l’eau optimale, mouvements mécaniques suisses exceptionnels et indicateurs visuels clairs.

Les montres les plus populaires de Bell & Ross sont les pièces emblématiques en forme de carré BR qui composent la collection Aviation. Lancé pour la première fois en 2005, le BR01 se caractérise par un boîtier de 46 mm, un mouvement mécanique automatique et une esthétique de conception inspirée de l’instrumentation aéronautique. Le BR03 a un boîtier de 42 mm qui convient mieux aux petits poignets, tandis que les pièces BR-S ont un boîtier de 39 mm et une gamme de couleurs et de dessins pour les dames.

Avec un siège en France, Belle & Ross dispose d’un site de production ultra-moderne à la Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel, qui permet à son designer Bruno Belamich et son équipe d’imaginer des conceptions de plus en plus compliquées et osées pour leurs montres-instruments à l’esthétique si…  « différent ».

Les mouvements d’horlogerie Audemars Piguet se sont toujours distingués par leur très grande qualité. La marque proposa en 1946 un mécanisme de remontage manuel plat d’à peine 1,64mm, encore produit aujourd’hui. En 1967, il s’agissait cette fois du mécanisme automatique le plus plat qui existait alors : le rotor automatique faisait 2,45mm de haut et était logé sur le roulement à billes.

L’entreprise devint légendaire en 1972, lorsqu’elle sortie une en acier inoxydable, très élégante et très épurée : une variation d’une montre de sport nommée Royal Oak, dont la couronne était un pentagone, mais qui se distingua par son prix faramineux, comparable à celui des modèles en or des marques concurrentes. Sa forme et son prix ne perturbèrent pas seulement les clients : en interne les opinions étaient également partagées. Mais la Royal Oak devint rapidement le produit phare de la marque.